Le Chèque emploi service universel pour les travaux de jardinage

Vous avez la chance d’avoir un grand jardin et vous voulez l’entretenir ? Vous pouvez embaucher un jardinier et le rémunérer par le biais du chèque emploi service universel (CESU) au lieu de recourir aux services d’une entreprise spécialisée. Vous jouirez ainsi d’un statut particulier ouvrant droit à divers avantages. Dans le cadre de notre guide sur le financement des travaux de paysagisme, découvrez ici l’essentiel à savoir sur le CESU.

Le statut de particulier employeur

Vous avez la possibilité d’embaucher un jardinier pour s’occuper de votre propriété ? Vous pouvez payer le jardinier avec le chèque emploi service universel ou CESU et le déclarer par la même occasion. Vous embauchez ainsi un salarié à domicile en évitant les formalités administratives. Le CESU a d’ailleurs été mis en place pour que les formalités administratives ne constituent plus un frein à l’embauche. Le statut de particulier employeur vous donne droit à divers avantages, notamment une réduction ou un crédit d’impôt. Vous pourrez ainsi déduire de votre revenu imposable jusqu’à la moitié des sommes versées à votre salarié à domicile. Notez que les dépenses sont plafonnées à 12 000 € par an avec un supplément de 1 500 € par enfant à charge. Ce supplément est aussi accordé à chaque personne de plus de 65 ans membre de votre foyer. Ce plafond des dépenses atteint 20 000 € si un membre de votre foyer détient une carte d’invalidité de 80 % ou touche une pension d’invalidité de 3e catégorie. En contrepartie, vous devez fournir à votre salarié le matériel approprié aux travaux demandés. Si cette condition n’est pas remplie, vous pouvez être tenu responsable des éventuels accidents provoqués par les matériels non adaptés.

L’embauche du jardinier

Différents moyens s’offrent à vous pour dénicher le professionnel disposant des compétences nécessaires pour l’aménagement et l’entretien de votre espace extérieur. Vous pouvez ainsi vous adresser à la Mutuelle Sociale Agricole de votre région. Vous pouvez également vous fier au bouche-à-oreille et aux connaissances pour trouver votre jardinier. Vous avez aussi la possibilité de contacter les réseaux de professionnels de votre région. Remplissez un contrat de travail si vous comptez faire appel à la même personne régulièrement ou pendant une période de 4 semaines consécutives. Les formalités administratives seront effectuées par le Centre national du Chèque Emploi Service Universel.

Jardinier taillant une haie.

Certains travaux de jardinage tels que la taille de haie peuvent être réglés en chèque emploi service universel.

La rémunération du salarié à domicile

En cas d’emploi direct, vous pouvez payer votre jardinier grâce à divers moyens, tels que le CESU, le chèque, le virement bancaire ou les systèmes électroniques comme Paypal. Inscrivez-vous sur le site du CESU pour obtenir un matricule. Vous disposerez ensuite d’un espace sur lequel vous devrez déclarer chaque mois les heures travaillées et les montants versés à votre salarié. La rémunération du jardinier dépend de son expérience, mais aussi de la région. Le tarif se situe entre 12 et 18 € par heure. Vous devrez y ajouter 40 % de cotisations sociales employeur. Au final, vous aurez à payer entre 17 à 25 € de l’heure.

Autour du même sujet

Quelles conditions pour bénéficier du crédit d’impôt?
Bénéficier de réductions de TVA pour ses travaux de paysagisme
Les financements des toitures végétales

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter